Sentiments et émotions

Parcours thématique publié par l’Université Paris 13 – Livres au trésor (France)

 

Les livres pour enfants sont souvent considérés pour leur utilité et leur mission éducative. De fait, la littérature pour enfants comporte une part non négligeable de pédagogie. Néanmoins, cette dimension ne doit pas conduire à négliger l’aspect littéraire, esthétique voire artistique des livres pour enfants. Les sentiments et les émotions se situent à la rencontre entre ces deux aspects fondamentaux de la littérature pour la jeunesse, en conjuguant deux approches différentes et parallèles : dans les livres pour enfants et en particulier dans les albums, les émotions et les sentiments sont mis en mots et en images et, d’autre part, ils sont aussi profondément liés à l’acte de lecture, qui les fait éprouver directement par les enfants lecteurs et lectrices, grâce à la force, à la justesse ou à la délicatesse des mots et des images. Sentiments et émotions sont donc affaire à la fois de représentation et de réception : ils assurent le bon fonctionnement du processus conjoint de l’apprentissage et du divertissement qui caractérise la littérature pour la jeunesse, en créant des liens affectifs, différents dans leurs formes, dans leur intensité et dans leur intentionnalité, entre les jeunes lectrices et lecteurs et le livre. Les émotions et les sentiments représentés dans les livres créent chez les enfants une possible empathie avec les personnages ou, au contraire, des réactions d’opposition ou de révolte. Dans le cas des identités de genre, les émotions et les sentiments représentés et suscités jouent donc un rôle particulièrement important pour éveiller une prise de conscience chez les enfants lecteurs, pour eux.elles-mêmes et pour leur regard sur les autres et sur la société qui les entoure.

 

En effet, les émotions, comme les comportements, sont l’objet de conceptions stéréotypées du point de vue du genre : une fille ne devrait pas exprimer trop bruyamment son opinion ou son enthousiasme ni rire trop fort, encore moins être brutale ; un garçon ne devrait pas pleurer, avoir peur, être trop « sensible » ou coquet. Les livres proposés dans la bibliographie montrent au contraire que tel sentiment n’est pas relié à tel genre ni à tel sexe : une fille peut être colérique (Lara Schmitt), agitée ou bruyante (Vaffelhjarte ; Wild) et ne pas correspondre à l’image de la petite fille sage (Серафина и черният плащ / Serafina and the Black Cloak ; Momo) ou modèle (Les malheurs de Sophie) tandis qu’un garçon peut avoir peur (Into the forest), être délicat, timide et fragile (Nils, Barbie ; A boy called Hope ; Willy the dreamer ; Benito y su carrito). Il existe aussi des enfants différents qui ont des difficultés à contrôler leurs émotions, comme les enfants autistes (È non è) ou encore des enfants et des adolescents qui, suite à un choc émotionnel, connaissent des troubles pathologiques (The goldfish boy). Certains livres mettent en scène ces processus de transformation, parfois radicale, de ces émotions qui forment les contours du caractère : un personnage maladroit et timide devient alors téméraire, aventureux et méconnaissable, soit par magie (La scimmia nella biglia), soit par l’aide des parents ou d’autrui (Шумоленето / The rustling ; Как се лекува лъвски / How to treat Lion’s fear), soit grâce à un élément déclencheur et salutaire (The goldfish boy).

 

Réactions psychologiques et physiologiques à une situation, les émotions peuvent être très diverses, allant de la joie (Anna LizaPiselli e farfalline ; Vaffelhjarte), à la tristesse (Mio nonno era un ciliegio ; Momo), en passant par la colère (Angry Arthur) ou la mauvaise humeur (The bad mood and the stick). La lecture devient dès lors exploration par la lectrice ou le lecteur de ses propres émotions et de celles des autres et rares sont les livres à offrir une vision monolithique des émotions : au contraire, la diversité, la pluralité et la transformation dominent. Les émotions et les sentiments sont une expérience commune et partagée (The bad mood and the stick ; L’alfabeto dei sentimenti ; Piselli e farfalline ; A quoi tu joues ?) mais qui n’est jamais uniforme (L’une belle). Lire et éprouver des sentiments via la littérature, les mots et les images, c’est aussi faire l’expérience de la pluralité des caractères et des comportements (L’alfabeto dei sentimenti ; Raymie Nightingale), faire l’expérience de l’égalité dans la diversité, ce qui est au principe même de la compréhension des identités de genre, de sexe, d’âge ou même de culture.

 

Parmi cette gamme très diverse et complexe de sentiments, deux, particulièrement intenses, se retrouvent souvent dans les livres sélectionnés : l’amour et l’amitié, d’une part et d’autre part la tristesse, en particulier liée au deuil. L’amour est un sentiment très fort que les enfants peuvent éprouver très tôt mais qu’ils peuvent avoir du mal à exprimer. Il peut être abordé de façon simple et lucide (Au revoir et bon vent) y compris pour aborder l’amour homosexuel (La princesa Li ; El príncipe enamorado ; Jérôme par cœur). L’amour s’éprouve aussi au sein de la famille, comme amour filial, maternel ou fraternel (Mamá ; Mi familia es de otro mundo ; Raymie Nightingale ; È non è ; L’une belle ; The tunnel). Quant à l’amitié, elle est le socle de nombreux récits pour la jeunesse (Anna Liza ; Raymie Nightingale ; Ice in the jungle ; On Sudden Hill ; Momo ; Lara Schmitt ; Vaffelhjarte). Son corollaire, la jalousie, est aussi représenté, qu’il s’agisse d’amitié (On Sudden Hill) ou d’amour (Au revoir et bon vent). La mort des proches est aussi cause de sentiments qui bouleversent les personnages et peuvent toucher les jeunes lecteurs de façon empathique ou en mettant des mots et des images sur des sentiments qu’ils ont pu vivre ou qu’ils peuvent être amenés à connaître. La douleur du deuil est souvent abordée par la perte des grands-parents (Aldabra ; Mio nonno era un ciliegio ; Живот на небето / Life in the sky). Les émotions et les sentiments, ressentis et exprimés, peuvent ainsi soigner (Anna Liza) et aider à grandir (Witika). La violence, en particulier, quand elle s’exerce contre des filles ou des femmes, contre des enfants ou des personnes jugées différentes, peut être combattue par l’expression de la parole (Chiamarlo amore non si può) et par l’amour (Книгата на всички неща / The book of everything). Exprimées et comprises, les émotions sont aussi une force qui aide à mieux comprendre soi-même et les autres et à faire bousculer les lignes, les préjugés et les stéréotypes : ne sont-elles par liées, étymologiquement (en latin, « emovere »), à une mise en mouvement ?

 

Quelques livres sur les émotions et les sentiments :

  • AAVV, Chiamarlo amore non si può. 23 scrittrici raccontano ai ragazzi e alle ragazze la violenza contro le donne. Mammeonline, Foggia, 2013.
  • Amavisca, Luis, Elena Rendeiro, La Princesa Li. NubeOcho Ediciones, Madrid, 2015.
  • Browne, Anthony, Into the forest. Walker Books, London, 2005.
  • Browne, Anthony, The tunnel. Walker Books, London, 2008
  • Browne, Anthony, Willy the dreamer. Walker Books, London, 1997
  • Carioli, Janna, Sonia Maria Luce Possentini, L’alfabeto dei sentimenti. Fatatrac, Casalecchio di Reno, 2013.
  • Colfer, Eoin, Matt Robertson, Anna Liza and the happy practice. Barrington Stoke, Edinburgh, 2016.
  • Gandolfi, Silvana, Aldabra: la tartaruga che amava Shakespeare. Salano, Milano, 2006.
  • Gandolfi, Silvana, La scimmia nella biglia. Salano, Milano, 2012.
  • Haugen, Tormod, Au revoir et bon vent (et la pluie d’automne). Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, L’école des loisirs, Paris, 2003
  • Heinrich, Finn-Ole, La vie de l’unique, l’étonnante, la spectaculaire, la miraculeuse Lara Schmitt. Traduit de l’allemand par Isabelle Enderlein, Thierry Magnier, Paris, 2015
  • Hughes, Emily, Wild. Flying Eye, London, 2015.
  • Милчева, Велина (Milcheva, Velina), Живот на небето : Слончета и котета (Life in the sky: Elephants and Kitties). Прес, София,
  • Nanetti, Angela, Anna Balbusso, Mio nonno era un ciliegio. Einaudi ragazzi, Trieste, 2017.
  • Oram, Hiawyn, Satoshi Kitamura, Angry Arthur. Anderson Press, London, 2008.
  • Parr, Maria, Srce od vafla. Traduit du norvégien par Radoš Kosović, Kreativni centar, Beograd, 2011
  • Попнеделева-Генова, Мила (Popnedeleva-Genova, Mila), Шумоленето (The Rustling). Ултра нет ЕООД, София, 2009.
  • Ruiz Johnson, Mariana, Mamá. Kalandraka, Pontevedra, 2013.
  • Sarah, Linda, Benji Davies, On Sudden Hill. Simon & Schuster Children’s UK, London, 2014.
  • Scotto, Thomas, Olivier Tallec, Jérôme par coeur. Actes sud junior, Arles, 2015.
  • Snicket, Lemony, Matthew Forsythe, The bad mood and the stick. Anderson Press, London, 2017.